Crowdfunding​

L’investissement modulable et rentable​

"Le meilleur moment pour commencer à investir était hier, le deuxième meilleur moment est aujourd'hui, et le pire des moments c'est d'attendre demain."

John Templeton

J'ouvre un compte
Cliquer ici
CROWDFUNDING​​
Qu’est-ce que le crowdfunding ?​

Actuellement, le crowdfunding est un produit financier permettant de combiner une performance avec des faibles risques. En effet, le financement participatif peut concerner de multiples secteurs d’investissement comme l’immobilier ou le développement de certaines Startups / PME.

Son histoire​

Le crowdfunding a été fondé en 1875 lors de la collecte de fonds organisée par la France afin d’offrir aux États-Unis la statue de la liberté.

En 2000, poussée par la vague des NTIC ( nouvelles technologies de l’information et de la communication) les premières plateformes de financement participatif sont apparues aux États-Unis. La crise des subprimes en 2007 a constitué un vrai boom du crowdfunding. En effet, étant donné qu’obtenir un crédit auprès des banques devenait un vrai parcours du combattant, les entrepreneurs ont pu continuer de lever des fonds grâce aux financements participatifs.

Les Français face à cette nouveauté​

Si vous réalisez un bénéfice suite à un investissement dans le crowdfunding 12,8 %  de PFU et 17,2 % de prélèvement sociaux seront prélevés par l’intermédiaire financier.

Exemple : si vous réalisez un bénéfice de 1000€, 128 € de PFU et 172 € de prélèvement sociaux vous seront demandés.

D'autre part, sauf si votre revenu est inférieur à 25 k si vous êtes célibataire et 50 k si vous êtes soumis à une imposition commune.

Les différents types de crowdfunding​

Le plus connu et le plus utilisé est le crowdinvesting. En effet, sa particularité est qu’il permet aux investisseurs de posséder des parts sociales ou actions d’une entreprise. De plus, les investisseurs bénéficient aussi du versement des dividendes ou de la plus value que peut réaliser l’entreprise.

En deuxième position, nous avons le crowdlending qui est tout simplement du financement participatif sous forme de prêt.

Ce prêt peut être “solidaire“ c’est à dire effectué sans demande de contrepartie ou alors sous forme de prêt rémunéré par des taux d'intérêts.

Enfin, il existe un financement participatif sous forme de dons qu’on nomme le crowdgiving. Force est de constater que la plupart du temps certaines compensations  sont offertes aux donateurs.

Quels sont les risques du financement participatif ? ​

Il existe également un risque d’absence de liquidité. En effet, vous n’avez pas de garantie de liquidité sur votre investissement si vous possédez des actions non cotées en bourse.

De plus, il peut être difficile de revendre ses actions sachant que le nombre d’investisseurs peut être restreint. C’est pourquoi la plupart de nos clients qui investissent dans ce genre de produits ont une vision long terme.

Pour finir, il y a un risque de dilution si l’entreprise sur laquelle vous avez investi décide d’émettre une nouvelle levée de fonds. Elle va diluer votre pourcentage de parts sociales car il y aura une nouvelle émission d’actions.

FAQ
La foire aux questions
2022, l’année des records ?

Cette année encore, le montant total récolté est plus élevé que les années précédentes. En effet, plus d’ 1, 8 milliard d’euros ont été récoltés.  Soit une augmentation de plus de 100%  par rapport à l'année 2021.

Mais qu'en est il du crowdfunding immobilier ?

Concernant l’immobilier, depuis 2016, les montants collectés sur les 40 plus grosses plateformes sont passés de 55 millions à 958 millions en 2021, soit une progression de 1741 %.

Mais qu'en est-il du nombre de projets financés ?

En 2016, 134 projets ont été financés sur ces mêmes plateformes.

À la fin de l'année 2021 on en compte 1065.

Nous pouvons constater qu'en 5 ans, le nombre de projets a été multiplié par 8.

De plus, les remboursements sont en constante augmentation sur cette même période. En 2021, 301 Millions d'euros ont été remboursés sur les 40 plateformes. Une hausse de 67 % des remboursements est ainsi enregistrée. Tout comme les remboursements, les projets remboursés ont eux aussi augmenté.

En enregistrant une hausse de plus de 50 % entre 2020 et 2021, le nombre de projets remboursés s'élève à 474.

En revanche, après 3 ans de diminution, les retards et pertes ont subi une légère augmentation entre 2020 et 2021.

La crise économique n'a que très peu impacté les plateformes de crowdfunding immobilier en France. Il reste le placement préféré des français.

Comment expliquer une telle évolution ?

Force est de constater que cet investissement offre un taux de rendement moyen très élevé. En effet, en 2021, le taux moyen était de 9,23 %. De plus, ce type d'investissement, à la base réservé aux investisseurs expérimentés , devient de plus en plus accessible.

Comment est la fiscalité dans le crowdfunding ?

Mr Macron a mis en place un PFU ( prélèvement forfaitaire unique )  de 30 % qu’on appelle aussi flat tax de 30%. Dans ces 30 % vous retrouvez les 12,8 % au titre d'impôt sur le revenu et 17,2 % au titre de prélèvements sociaux. Ce taux forfaitaire est donc indépendant du patrimoine et des revenus imposables. Le crowdfunding bénéficie de cette fiscalité plus “souple”.

La loi pacte PEA PME, instauré le 1 er juillet 2020, a plafonné les versements à 225 000 € contre 75 000€ auparavant.

De plus, une exonération d'impôts sur le revenu du gain net est appliquée à partir de 5 ans.